Home > Nos positions > Pétition contre : L’obligation de l’identification électronique ...
Partager sur :

PETITS ÉLEVAGES : NOS POSITIONS

Pétition contre : L’obligation de l’identification électronique des troupeaux et la certification des semences animales et animaux reproducteurs

Monsieur le Ministre,

L'imposition de normes industrielles à tous les paysan-ne-s devient de plus en plus préoccupante pour un grand nombre d'éleveurs car les conséquences économiques, administratives et environnementales de ce modèle aboutissent à une concentration des moyens de productions visant à éliminer les paysans.

L'obligation du puçage électronique et la certification de la voie mâle sont les derniers avatars d'une logique libérale qui cherche à uniformiser l'élevage sur un modèle industriel tout en niant des pratiques paysannes garantissant qualité des produits et transparence de la traçabilité.

L'identification électronique est une aberration économique pour les exploitations bas-normandes : elle n'est rentable que pour des troupeaux de 500 animaux, bien loin de la réalité des exploitations de la Région*.

L'obligation de l'identification électronique, alors qu'elle ne répond pas au défi d'une meilleure traçabilité sanitaire a des conséquences graves :

pour les éleveurs : économiques (pour l'équipement de la ferme), charge de travail, perte d'autonomie et de liberté…

pour les consommateurs : industrialisation des produits, surcoût engendré par les charges des éleveurs…

pour l'environnement : déchets électroniques non traités

De même, la certification des semences animales est une privatisation claire de la biodiversité animale dont les gardiens les plus acharnés sont les éleveurs eux-mêmes.

Nous revendiquons haut et fort le droit pour tout éleveur de pouvoir vendre, acheter ou échanger librement ses animaux reproducteurs ou leurs semences.

Le soupçon et le mépris permanents du savoir-faire des producteurs, particulièrement fort sur les productions fermières et paysannes, correspond à un modèle de société dont nous ne voulons pas et qui ferme un peu plus encore le champ d'autonomie que revendiquent les éleveurs au travers de la diversité de leurs pratiques d'élevage. Nous refusons la transformation définitive de nos bêtes en marchandises industrielles, de nos élevages en usines et des paysans en simples exécutants.

 

* : Ovins : le nombre de tête moyen par exploitant est de 27 en Basse-Normandie, contre  133  au niveau national

      Caprins : le nombre de tête moyen par exploitant est de 9 en Basse-Normandie, contre 92 au niveau national (Données RGA 2010)

 

NOM – PRENOM ………………………………………………

DEPARTEMENT……………………………………………….

Eleveur

Paysan(ne) non éleveur

Non paysan

 

Je demande le retrait de l'obligation d'identifier électroniquement les troupeaux ovins et caprins.

L'obligation de résultats doit primer sur l'obligation de moyens, je souhaite que les éleveurs choisissent eux-mêmes leur méthode d'identification.

Je demande l'abrogation de l'article L653-6 du code rural et de la pêche maritime, rendant obligatoire la certification du matériel génétique support de la voie mâle pour les ruminants.

Chaque éleveur doit avoir le droit de vendre, acheter ou échanger librement ses animaux reproducteurs ou leurs semences.

 

Signature :

 

Cette pétition servira à appuyer nos revendications auprès de l'administration.

Merci de renvoyer cette pétition à l'adresse postale suivante :

                 Confédération paysanne du Calvados

                 31, rue de la Seine

                 14000 CAEN.

Ou par mail : confpays14@yahoo.fr

NOUS CONTACTER Confédération Paysanne de Normandie
Confédération paysanne Normandie
51 quai de juillet - 14000 CAEN